Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 13:12

Twin_Shadow_.jpg

 

Il arrive que Pitchfork ait raison.

C'est une dure réalité mais ça arrive. Après des centaines de hype injustifiées sur des groupes inodores, incolores, voire inaudibles, ils s'emballent enfin pour un groupe formidable.

J'ai découvert les chansons de Twin Shadow depuis seulement 3 jours (l'album ne sort dans nos contrées que la semaine prochaine mais est déjà en écoute sur MySpace) et je ne peux déjà plus m'en passer.

Je n'avais pas entendu de chansons aussi jouissives, excitantes depuis.... Depuis je ne sais plus combien de temps en fait.

La principale coupable, cet "I Can't Wait" qui me colle à l'oreille comme un chewing gum et que je pourrais écouter toute la journée.

Mais il n'y a pas que cette chanson, parlons aussi de "Shooting Holes" ou de "Yellow Ballon" et du don de George Lewis Jr (la tête pensante de Twin Shadow) pour les refrains doux amers enthousiasmants.

 

Twin Shadow réussit dans son electro pop à faire la synthèse entre la Bowie fin 70s, début 80s (le grand écart entre les ambiances de la trilogie berlinoise et l'efficacité dancefloor de "Let's Dance"), un peu de Brian Eno, de Magnetic Fields et on peut ajouter un peu de Morrissey à l'équation ("Slow", "At My Heels" et son flamboyant refrain).

Le tout rappelle à la fois le meilleur des années 80 mais avec un son définitivement moderne et donc le tout ne sent pas du tout la naphtaline comme ça peut être le cas pour de nombreux groupes actuels qui revisitent ces années-là.

 

Allez, juste un petit bémol (parce que j'aime bien mettre des bémols): l'album perd un peu de superbe dans sa 2ème moitié mais quelle première moitié (ça aurait été une face A de champion à une autre époque)!.

 

Twin Shadow passera par Paris le 29 octobre au Point Ephémère et j'ai hâte d'y être.

Partager cet article
Repost0

commentaires

J-P. 23/10/2010 19:50


Eh bien voilà pourquoi je ne l'ai pas mis en gras dans la prog. du NOVOSONIC Festival : je n'avais pas encore lu ton billet ! Je vais tâcher d'écouter l'album avant le concert...